La société Parrot a contribué à la création d’un marché pérenne pour les drones quadricoptères grand-public. Différentes innovations techniques et commerciales ont permis à la société française de proposer à M. & Mme Toutlemonde un « jouet » facile à piloter et à un prix abordable.

Tout succès attirant la concurrence, celle-ci s’est densifiée avec des acteurs comme DJI, aujourd’hui leader sur le marché avec près de 70% du gâteau.

L’impact sur Parrot est rapide et désastreux : fin 2018, 100 collaborateurs sont licenciés, le chiffre d’affaires baisse de 28% par rapport à l’année précédente et la marge brute diminue de 33% !

Le paradoxe est d’autant plus fort quand on sait que la même année, le chiffre d’affaires des équipements, logiciels et services aux professionnels « drone » augmentait de 5%.

Le constat est simple, à trop se concentrer sur son client historique, Parrot en est devenu ultra dépendant et a oublié de regarder ce qu’il se passait ailleurs.

Face à cette crise et fort de ses compétences techniques, Parrot a « pivoté » pour passer du B2C (Business to Consumer) au B2G (Business to Government). Un choix judicieux quand on apprend qu’ils font partie d’un consortium de 6 entreprises ayant remporté un contrat à 11 millions de dollars pour un programme militaire américain…

Toute proportion gardée, si vous souhaitez lever la tête du guidon, repenser vos cibles et/ou votre business model ou réfléchir à comment pivoter, des experts sont à votre disposition…