Vendredi dernier a eu lieu, sur la base de Florennes, la cérémonie de retrait d’emploi des drones B-Hunter de la 80e escadrille UAV.

Cette cérémonie a été présidée par le commandant de la composante air, le général-major aviateur Vansina. Covid oblige, seuls les membres de l’unité et quelques autorités, dont deux anciens chefs de corps du 80e UAV Squadron (escadrille), ont participé à l’événement.

La météo a heureusement été de la partie: le drone a d’abord effectué une «low pass» (un passage à basse altitude) avant d’effectuer un tour de circuit et de se poser sur la piste 26.

L’avion a ensuite été remorqué vers le hangar et a été salué par des jets d’eau exécutés par les pompiers de la base. Tout ceci était empreint d’une grande émotion de la part du personnel de l’unité qui a mis en œuvre ses drones de construction israélienne depuis près de 20 ans pour certains.

Le personnel de l’unité sera muté dans le courant de mois de septembre vers d’autres unités ou partira à la pension dans les prochains mois. Une arrière-garde sera maintenue afin de veiller au retrait d’emploi du système.

La 80e escadrille UAV est donc mise en veille pour quelque temps. Mais elle accueillera, à l’horizon 2023, les nouveaux drones MQ-9B Sky Guardian de la firme General Atomics, toujours sur la base aérienne de Florennes.

Source: L’Avenir 31/08/2020 – Photo Boosko Emmanuel